shutterstock_447331444.jpg

Takesumi

Take竹 (bambou) Sumi炭 (charbon)

Le takesumi que nous importons du Japon provient des bambouseraies des maîtres brûleurs. Les bambous Moso et Tigré sont utilisés pour la production de bâtonnets, de blocs et de poudre.

Un savoir-faire ancestral

four_à_takesumi.jpeg

Au moyen âge, chaque village avait son maître brûleur de takesumi.  La population l’utilisait quotidiennement pour purifier l’eau, réduire l’acidité de la nourriture et guérir les infections et intoxications. Ce n’est pas un hasard si, à l’époque, dans ces régions, l’espérance de vie était supérieure à la moyenne.

Aujourd'hui, le takesumi est encore produit dans un four en terre, selon le savoir-faire ancestral japonais. Le bois de bambou moso ou tigré est brûlé pendant 3 jours entre  800° et  1000°.  La combustion à très haute température rend le charbon de très grande qualité. La production de takesumi nécessite un mois de travail. Il faut compter 10 jours à 2 semaines pour atteindre un température optimale pour la cuisson, puis encore 10 jours à 2 semaines pour le refroidissement.

Particularités du takesumi

 Le charbon de bambou, appelé diamant noir, fait partie des ingrédients rares à spectre d’utilisations très large.

Son écorce fine, lisse et sa pulpe ultra-poreuse en font un excellent adsorbeur. Tel une éponge, il adsorbe et retient 3 à 4 fois plus de polluants de l'air et de l'eau qu’un charbon actif classique. Sa surface d'adsorption est de 3000m2/gramme, ce qui lui    confère ses vertus incroyables de dépolluant.

Le Takesumi contient de nombreux minéraux : potassium, calcium, acide silicique...  Il est également pourvu d'une charge négative (ion négatif) qui attire naturellement les particules toxiques à lui. 

En 2004, une étude menée par la division forestière de Kagoshima (Japon) a démontré que le PH de l'eau purifiée au takesumi change d'acide à alcalin. L'étude a également montré que l’adsorption des composés organiques volatils était plus efficiente lorsque le charbon était carbonisé à plus de 800°. 

La poudre de charbon de bambou est d’une qualité irréprochable. Ses grains sont d’une extrême finesse et non abrasifs. -Ils mesurent entre 5 et 10 microns-.

nature-1283976_1920.jpg

Le bambou est un bois qui prolifère et devient mature en seulement 3-5 ans. Contrairement aux autres bois (chêne, hêtre..) qui deviennent adultes entre 20 et 50 ans et qui sont abattus pour la production de charbon.  Consommer du charbon de bambou peut donc préserver nos forêts. Le rendement d’une bambouseraie est 25 fois supérieur à celui d’une forêt de même superficie. Il permet de lutter contre l’effet de serre. Du fait de sa croissance très rapide, le bambou stocke 4 à 5 fois plus de carbone qu’un volume équivalent d’arbres, et produit 30% de plus d’oxygène.

Protection de l'environnement et des forêts

Fabrication du takesumi en images